L’écoute consciente

L’écoute consciente, c’est une écoute de la globalité de l’être.

Elle vous permet de "com-prendre", de prendre, l’intégralité du message qui vous est donné, pas seulement de l’entendre, mais de l’écouter, l'accueillir, d’être présent.

De capter tout ce avec quoi la personne va vous parler, le verbal et le non verbal.


Écouter l’autre attentivement, être dans l’ouverture.


Accueillir ce qu’il vient nous “déposer”, c’est laisser des temps de silence, pour être sûre que sa phrase est bien terminée et pouvoir lui laisser la possibilité de dire tout ce qu’il a à dire, et prendre la parole quand nous sommes sûre qu’il a été jusqu’au bout de son idée.


Avez-vous déjà peut-être remarqué, quand vous parlez, et que la personne parle directement dès que votre phrase est finie, quand elle ne vous coupe pas la parole, et vous répond comme si vos mots n’avait pas eu le temps d’être compris, écouté, intégré.


Dans l’écoute consciente on ne reprend donc pas directement la conversation à soi, ni sur soi.

On a une qualité de présence pour notre interlocuteur.


L'écoute consciente, c'est savoir si la personne parle vrai ou parle faux.

Percevoir une intonation ou une hésitation comme un “non” qui n’est pas bien positionné.

Écouter les émotions comme de la tristesse dans le son de la voix, même si la personne montre un visage radieux.


Dans cette écoute consciente, je vous invite aussi à ne pas trop vite prononcer vos onomatopées.

Notre interlocuteur est parfois demandeur d’une réaction de notre part et on a souvent tendance à dire” mmh, ho ho, “ !

A dire , “oui” ou à faire un hochement de tête, ce qui évidemment, permet à la personne qui vous parle de savoir que vous écoutez mais ayez conscience, qu'elle cherche peut-être, une validation.

Je vous invite donc à y être vigilant, pour ne pas confirmer des phrases que vous ne vouliez pas valider.


L’écoute consciente nous permet aussi de regarder la gestuelle.

Il arrive parfois que les mots ne soient pas en accord avec ce que le corps dégage.

La personne peut nous dire par exemple, qu’elle est très intéressée alors que son corps fait un mouvement de recul.

Toute la posture parle.

Nous pouvons regarder son regard, si ses yeux sont tristes, rieurs, fuyant,..


L'écoute consciente est plus respectueuse et attentive.

Et elle vous invite spontanément à une réponse, plus adaptée, plus posée.

S’ensuit alors une communication consciente, un échange plus authentique et de bien meilleure qualité.

 

Sandrine Rosen