Le secret transparent

« Ce jour-là, Mère donnait la clé du « petit quelque chose » qui sépare les deux états : le vieil état humain qu’elle appelle ici l’état d’imperfection et le nouvel état qu’elle appelle l’état de perfection. Et ces deux états ne sont pas à des distances sidérales et transcendantales l’un de l’autre : ils sont là, ensemble, l’un dans l’autre, sur cette terre.

La perfection est là, toujours, coexistante avec l’imperfection simultanément, au même endroit. Ce qui veut dire qu’à n’importe quelle seconde et dans n’importe quelles conditions, vous pouvez atteindre à la perfection : la perfection est un état absolu que l’on peut atteindre à n’importe quel moment.

Quand la vérité se manifeste (l’autre état), la vibration mensongère disparaît : elle est annulée comme si elle n’avait jamais existé devant la vibration de vérité qui la remplace.

De la minute où vous percevez la perfection, l’imperfection disparaît, l’illusion disparaît…

C’est une expérience que nous pouvons tous avoir, matériellement, corporellement, et que beaucoup ont même sans s’en apercevoir..

...

Il faut comprendre le mécanisme de l’irréalité.

Et la vérité du monde, c’est que tout est possible.

La vibration de l’État vrai annule toutes les vibrations mensongères, illusoires.

C’est l’état sublime qui est l’état naturel !

Chaque chose porte en elle-même sa vérité – sa vérité absolue, si lumineuse, si claire – et si l’on est en rapport avec ça tout s’organise merveilleusement.

C’est ce que Sri Aurobindo appelait « La Vie Divine ».

Le Vrai est le seul moyen de changer le monde. »


Satprem