Les corridors écologiques


Recréons des corridors écologiques !

La diversité est une richesse pour la vie terrestre, sous toutes ses formes.


Hervé Coves, ingénieur agronome et frère Franciscain, nous explique dans cette très belle vidéo comment on peut participer, à notre échelle, à recréer des corridors écologiques.



Ces corridors se font naturellement grâce notamment aux oiseaux migrateurs : si une cigogne mange une grenouille, qui a mangé un ver, qui avait mangé de la terre, elle va naturellement transférer dans le sol les inoculums contenus dans la terre mangée par le ver. Ces inoculums vont informer le sol et permettre aux espèces présentes de développer des résistances, de s'adapter, de s'enrichir de l'expérience vécue par d'autres espèces dans d'autres milieux.

Ainsi la vie s'enrichit, s'adapte aux conditions climatiques qui évoluent, aux maladies etc.


La recette est simple et belle :

Je prélève de la terre, la plus belle terre que je peux trouver chez moi ou à côté. Auprès d'un bel arbre. Je remplis un bocal en verre et je transmets ce bocal à un ami, un membre de ma famille, un collègue...

Qui va lui même prélever une petite poignée de ma terre contenue dans le bocal pour la remplacer par sa terre à lui (l'objectif est de la faire voyager !)


Chaque nouvelle poignée de terre est un enrichissement des données vivantes.

Chaque poignée de cette terre mélangée répandue dans un jardin va informer jusqu'à un hectare de terrain, par le réseau des mycorhizes.


La vie est un mouvement.


Permettons ce mouvement.


Un bocal a commencé son voyage... Départ de Bouyon, dans les Alpes Maritimes...

Jusqu'où ira-t-il ?





Pour regarder la vidéo, c'est ici:


https://m.youtube.com/watch?v=z8-LJchsZSo



 

Caroline Favre