Manger en conscience: quelques règles

Le but de l’alimentation est de soutenir l’édification du corps physique. Le régime alimentaire doit être individualisé et il est propre à chacun en fonction de son tempérament, de son âge et de son activité. Il existe cependant quelques règles à connaître avant de préparer ses repas pour faciliter la digestion et l’assimilation.


1. Peu de mélange Un repas avec de nombreux aliments incluant plusieurs sources de protéines, des glucides simples et complexes, des laitages et des lipides variés rendra la digestion complexe, lente et laborieuse. Préférez l’association une protéine + légumes par exemple et ne faites pas du dessert une habitude (trop de sucres entrainent des fermentations). 2. Peu de quantité Dans nos sociétés occidentales actuelles nous mangeons beaucoup trop, le repas s’apparentant parfois plus à de la gloutonnerie qu’à une prise alimentaire. « Sortir de table avec la faim » est un principe de frugalité qui peut s’appliquer, en dehors des repas de fêtes bien évidemment. Si nous habituons nos estomacs à des quantités supérieures à notre capacité digestive, notre corps s’habitue à trop manger et nous nous encrassons.


3. Peu d’eau en mangeant Il est préférable de boire en dehors des repas pour ne pas délayer le contenu du bol alimentaire. Les enzymes digestives qui permettent la digestion doivent être à une juste concentration. Cela favorise en plus la perte de poids.


4. Des fruits en dehors des repas Les fruits se digérant plus vite que le reste, ils restent coincés dans le bol alimentaire, fermentent et rendent difficile la digestion. Il est recommandé de les manger au minimum en début de repas et si possible entre les repas : à la collation de 11h ou 16h. Il en est de même du lait, qui pris lors des repas crée un caillage dans l’estomac et retarde la digestion. 5. Une crudité au début du repas Quand elles sont prises en début du repas, les crudités et les salades préparent de façon adéquate la digestion. Les légumes crus sont riches en vitamines, sels minéraux, oligo-éléments et enzymes qui vont se lier aux enzymes digestives et en augmenter les effets. Elles sont riches en eau et en fibres, ce qui assure un transit intestinal mécanique convenable.


6. Une bonne qualité d’aliments Préférez des aliments frais et non transformés de qualité « agriculture biologique ». Une étude scientifique publiée le 27 octobre 2017 dans la revue Environmental Health recense en effet les effets bénéfiques d’une alimentation sans engrais de synthèse ni de produits phytosanitaires chimiques sur la santé de l'Homme : moins d’allergies, moins de diabète, moins de cancers et de leucémies.


7. Des repas pris lentement La digestion commence dans la bouche : la salive et l’action des dents commencent la digestion de nos aliments et facilitent ainsi le travail de l’estomac. Notre système digestif a besoin de 15 à 20 minutes pour se mettre en route et bien fonctionner. Le temps du repas doit donc idéalement dépasser 20 minutes. Mâcher lentement permet de ressentir la satiété, protège le cœur et évite les reflux acides de l’estomac.




8. Un sentiment de gratitude Le repas est un moment privilégié permettant de se connecter aux forces de vie l’ayant rendu possible avec une pensée toute particulière pour l’origine des ingrédients et pour le travail effectué pour réaliser le repas, si simple soit-il. La prière avant le repas avait cette fonction, en dehors de toute considération religieuse. Exprimer notre gratitude avant de passer à table nous permet de calmer l’agitation de nos vies trépidantes afin de se préparer à manger en conscience. Inspirez, soufflez, mangez !

Si tu veux faire évoluer ton alimentation, je te conseille d'y aller pas à pas, sans contrainte et surtout avec le désir de te faire du bien, de tester, d'expérimenter. Ne te soumets pas à des règles rigides sous le couvert de bien faire car toute déviation de tes habitudes te perturberait. Le but n'est pas d'avoir une alimentation parfaite mais d'être de plus en plus conscient de ce que nous mangeons et de faire les choix les plus sains possibles.

Lorsque tu as une digestion difficile tu peux prendre l’habitude de regarder de près ce que tu as mangé et comment et tu trouveras les réponses à tes questions : quelle règle n’as-tu pas respectée ?

 

Magali Volpes Bahuaud